vendredi 24 novembre 2017

A bientôt !












Pin It

mercredi 22 novembre 2017

Cornelis Janssens van Ceulen

"Portrait de la reine Henrietta Maria en vêtements de deuil" 1650
Je vous ai mis un lien

Pin It

Henri Gascar

"Jacques de Goyon III, Comte de Thorigny"
Je vous ai mis un lien

Pin It

Sebastiano del Piombo

"Portrait de Ferry Carondelet avec son secrétaire" 1510-1512
Je vous ai mis un lien

Pin It

Charles Jervas

"Catherine Hyde, Duchess of Queensberry, as a Dairy Maid, Marble Hill House"  1770
Je vous ai mis un lien

Pin It

John Singer Sargent

"Mr. and Mrs. Phelps Stokes" 1897
Je vous ai mis un lien

Pin It

Lasar Segall

"Lucy" (retrato de Lucy VI) 1936
Je vous ai mis un lien

Pin It

Happy Thanksgiving !















addams family values thanksgiving GIF







Pin It

Charles Sprague Pearce

"Le joaillier arabe" 1882
Je vous ai mis un lien

Pin It

Benjamin Albrecht Vierling

"Peintures"
Je vous ai mis son site












Pin It

Gerhard Richter

"Peinture abstraite" 1979
Je vous ai mis son site

Pin It

Francis Alÿs

"Sans titre" diptyque
Je vous ai mis le site de cet artiste que je trouve très intéressant

Pin It

Nowness - Define Beauty

"Define Beauty" Pourquoi Barbie n’a-t-elle pas de tétons ? A partir de quel âge les seins d'une petite fille sont-ils sexualisés ? Pourquoi est-ce qu'une photo de seins est systématiquement supprimée des réseaux sociaux, alors qu'un torse masculin ne posera pas problème ? Le site Nowness publie une vidéo qui s'élève contre la censure abusive des tétons féminins, doublée d'un poème appelant à la révolte contre les pratiques inégales des modérateurs des réseaux sociaux. "Si les 'man boobs' d'un mec sont plus gros que ceux d'une fille, pourquoi ce sont toujours contre les siens que l'on proteste?" Pour son dernier volet de la série “Define Beauty” (“Définir la beauté”) le site de vidéos Nowness s'intéresse à la censure continuelle des tétons féminins : sa vidéo Nipples ("tétons") révèle l'absurdité des politiques de genre quand il s'agit du téton féminin, censuré des réseaux sociaux, suscitant la désapprobation dans les lieux publics (lorsqu'une femme veut allaiter, par exemple) alors que son homonyme masculin ne soulève aucun débat.Ce qu'on apprend dans cette vidéo, rythmée par un poème écrit par la journaliste Alex Holder et lu par la mannequin et activiste ghanéo-britannique Adwoa Aboah : que le chanteur Harry Styles a quatre tétons et ne se prend pas la tête, que la question la plus fréquemment tapée dans Google à propos des seins est : "Est-ce que mes tétons sont normaux ?” et que la censure des réseaux sociaux a donné lieu à de nombreuses alternatives créatives pour masquer les tétons (émojis, t-shirt mouillés, classique "cheveux rejetés devant les épaules" façon Lady Godiva).“Aussi inoffensifs qu'ils en aient l'air, les tétons ont été l'élément catalyseur de nombreuses conversations qui embrassent le genre, la sexualité, et cette contradiction absurde qu'il y a dans la censure digitale”, explique le réalisateur Matt Lambert. La vidéo Nipples s'interroge sur l'âge à partir duquel le téton féminin est sexualisé : à huit, neuf, dix ans ou pile à partir de la puberté ? Et dans le cas des changements de sexe : quand est-ce que le téton devient politique ? Quand les seins poussent ou à partir du changement d'état civil ? La vidéo se clôt sur un appel à la révolte contre les vrais responsables des politiques de censure, décidant en un clic qu'une image est sexuelle et non artistique : “Un codeur de la Silicon Valley, et son acolyte d'extrême droite.”
Vidéo: https://youtu.be/uSvUOL9BXtk
Je vous ai mis le site



Pin It

Joséphine Sacabo

"Barking at God: Retablos Mundanos-Aboyer contre Dieu - Retablos Mundanos" . Combinant des retablos - peintures dévotionnelles mexicaines à l'iconographie catholique - avec des graffitis provenant des rues de la Nouvelle-Orléans, Sacabo réalise une alchimie qui transforme chaque sujet en quelque chose de tout à fait nouveau. Les martyrs, les saints, et même le Christ, sont tagués avec de la peinture, des autocollants et des affiches.
Je vous ai mis son site
























Pin It